Bibliothèque du Prytanée de la Flèche

Anthelme Édouard Chaignet

De l'esprit militaire dans l'éducation
et dans les études

Texte établi et annoté par Sylvie Tisserand aux Éditions du Cerf

 Résumé 

Cet essai répond à une crise de société sur son système d’éducation, sur le rôle d’une armée en temps de paix, sur son éthique, sur la place des lettres dans la formation de l’esprit critique, sur l’importance de l’art oratoire dans la communication, sur la corrélation entre l’art militaire et la science militaire, sur l’organisation de la conscription… Énoncer les problèmes soulevés, c’est déjà en percevoir l’actualité : au XXIe siècle, d’autres luttent contre la transformation du système éducatif en un système de formation initiale. 

Pour Chaignet, on ne peut dissocier l’éducation à la citoyenneté d’une transmission de valeurs morales que ses convictions ne permettent pas de fonder sur la religion chrétienne mais dont il va chercher des équivalences dans les modèles antiques ou dans une nouvelle laïcité. L’auteur est hostile à une armée de métier : la protection de la patrie doit être une préoccupation de tous et il est plus facile d’entretenir la flamme sacrée dans une jeunesse renouvelée que chez un soldat démotivé par des années d’oisiveté. 

Cet essai, qui ne peut s’inscrire dans la tradition des mémoires militaires puisque l’auteur est un civil, met en avant ses fonctions de pédagogue, de penseur de la chose militaire. Motif pour lequel, peut-être, son ouvrage est resté inédit, à moins que ce ne soit aussi, et plus probablement, en raison de son engagement républicain en faveur de l’éducation des filles. 

L’auteur 

Né sous la Restauration, Anthelme Édouard Chaignet (1819-1901) a onze ans au moment de la Révolution de Juillet qui amène le duc d’Orléans au pouvoir, et c’est sous Louis-Philippe que commence sa carrière d’enseignant au Prytanée et de correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques en reconnaissance de ses écrits. Elle se poursuivra sous la Deuxième République puis le Second Empire et enfin la Troisième République, de La Flèche à Poitiers où il achève sa carrière comme recteur. Contrairement aux autres travaux de Chaignet consacrés – pour l’essentiel – à la philosophie classique, ce traité d’éducation militaire est resté à l’état de manuscrit.

ISBN — 978-2-204-11648-0 
232 pages
24 euros


Couverture De l'esprit militaire dans l'éducation et dans les études
Hervé Baudry

Une bibliothèque à la fin de l’Ancien Régime

Avant-propos de Sylvie Tisserand.
Paru à la La Ligne d’ombre

Résumé

Le collège royal de La Flèche est bien connu des historiens pour avoir, entre autres célébrités, formé un élève nommé René Descartes ou compté le jeune David Hume parmi les fréquentateurs de sa bibliothèque. Mais de quoi était-elle faite ? Jusqu’à présent, seul un article de Louis Desgraves délivrait quelques donnnées sur la pièce clef permettant de mieux cerner ses particularités, le catalogue de ses livres. À moins que l’on ne finisse par en trouver un plus ancien, celui qui a survécu provient l’inventaire dressé en 1776-1777 en vue de la prise de possession par une nouvelle congrégation, quinze ans après le départ des jésuites.

Cette publication comble ainsi un vide dans l’histoire du livre sous l’Ancien Régime. Ni parisienne, ni située dans une grande ville de province, cette bibliothèque tient une place parmi les institutions dignes d’être connues de plus près pour sa place dans un système pédagogique, la Compagnie de Jésus, à rayonnement national et international, et pour sa permanence, jusqu’à nos jours, dans les mêmes lieux (le Prytanée militaire national) en dépit des aléas de l’histoire. Ce sont plus de deux mille trois cents titres que ce travail a identifiés de façon précise. Une introduction historique sur la bibliothèque du collège fait, en filigrane des imprimés disparus-présents, visibles-cachés, découvrir un passé encore proche et les tribulations de l’heure. Un avant-propos de Sylvie Tisserand, conservateur à la bibliothèque du Prytanée de La Flèche (72), élargit la perspective en retraçant, pour la première fois, l’histoire de la bibliothèque sous la Révolution et l’Empire.

ISBN — 979-10-90177-07-9 
388 pages
20 euros

Couverture De l'esprit militaire dans l'éducation et dans les études